Dealer Map
 
AJOUTÉ À VOTRE PANIER
what to wear while snowmobiling

Ce qu’il faut porter lorsqu’on fait de la motoneige : guide pour ne pas se refroidir sur les sentiers

Acheter le dispositif de communication spécial motoneige de Cardo

Connaître les risques

Avant de remplir votre panier d’achats en ligne avec toutes sortes d’équipements pour l’hiver, vous devez connaître les risques que vous encourez lorsque vous vous aventurez dans la nature sur une motoneige.

Le plus gros défi lorsqu’on est dans le froid pendant une longue période, c’est d’éviter l’hypothermie. Ceci se produit lorsque votre corps perd sa chaleur plus vite qu’il ne peut en produire, ce qui a pour effet de faire baisser la température de votre corps. La température normale du corps est de 37 °C. L’hypothermie commence lorsque la température du corps est inférieure à 35 degrés Celsius. Il s’agit d’une différence d’à peine deux degrés.

Lorsque la température de votre corps commence à chuter, vos organes commencent à cesser de fonctionner, ce qui peut entraîner des blessures sévères voire la mort. Vous et les membres de votre groupe devez toujours être à l’affût des symptômes de l’hypothermie sur les sentiers. Parmi ceux-ci, on trouve :

  • – Les tremblements
  • – Les troubles d’élocution et les bredouillements
  • – La respiration lente et peu profonde
  • – La présence d’un pouls faible
  • – La confusion ou le manque de coordination
  • – La fatigue et la somnolence
  • – L’évanouissement ou la perte de conscience
  • – La peau rouge, brillante et froide au toucher

Le fait d’être trempé sur les sentiers ne fait qu’augmenter le risque d’hypothermie. C’est pourquoi il est hyper important de s’habiller chaudement lorsqu’on passe beaucoup de temps dans le froid. Si quelqu’un commence à présenter ces symptômes sur la route, le meilleur moyen de traiter ceux-ci est de faire revenir le corps de la personne en question à la température normale.

a sign with a map showing the trail - winter

Effectuez des recherches sur votre destination afin d’avoir un aperçu des températures et des conditions météo que vous allez rencontrer sur la route. La pluie et l’humidité excessive augmentent le risque d’hypothermie, alors il vaut mieux rester à la maison ces jours-là. N’oubliez pas de prendre en compte le refroidissement éolien lorsque vous consultez les conditions météo, car celui-ci fera baisser encore plus la température de votre corps. Le vent balaye l’air chaud qui se trouve à la surface de votre peau, ce qui fait baisser la température de votre corps encore plus rapidement.

D’autres facteurs peuvent également vous exposer davantage au risque d’hypothermie. Parmi ceux-ci, on trouve l’âge, le régime alimentaire et les traitements médicamenteux. Les enfants et les personnes âgées ont plus de mal à affronter le froid. L’épuisement, la fatigue et l’alcool sont également des facteurs aggravants.

Il est recommandé de boire beaucoup d’eau sur la route pour aider votre corps à réguler sa température. Ceci améliorera également vos facultés cognitives et votre raisonnement. Les experts recommandent également de boire du café avant de partir. La caféine stimule votre métabolisme, ce qui augmente la température de votre corps. Toutefois, vous commencerez à avoir faim assez vite.

Mangez des glucides complexes et beaucoup de protéines afin de ne pas avoir faim sur la route. Si vous avez besoin de manger une collation sur la route, emportez des fruits secs, de la viande séchée et des barres de céréales pour conserver votre énergie.

Les médicaments tels que les antidépresseurs, les antipsychotiques, les analgésiques narcotiques et les sédatifs peuvent réduire la capacité de votre corps à réguler sa température, alors redoublez de vigilance sur la route si vous prenez ce type de médicaments.

Vêtements et accessoires pour faire de la motoneige 

Une fois que vous connaissez les risques que vous encourez en vous déplaçant en motoneige, il ne vous reste plus qu’à choisir la tenue la mieux adaptée aux conditions.

Lorsque vous choisissez les tissus et les matières que vous allez porter, pensez toujours à éviter le coton, car celui-ci absorbe l’humidité. Cela aura pour effet de vous ralentir sur la route. Si l’humidité ne sèche pas, la température de votre corps commencera alors à baisser. Choisissez de la soie, du polyester et toute autre matière synthétique qui n’absorbe pas l’humidité.

Porter plusieurs couches de vêtements est essentiel pour isoler votre corps du froid ambiant. Lesdites couches doivent se superposer intégralement afin qu’aucune partie de votre corps ne soit exposée aux éléments.

Commençons par la première couche de vêtements puis continuons à partir de celle-ci.

Premières couches de vêtements

Les couches inférieures sont conçues pour évacuer l’humidité corporelle à l’extérieur, afin que celle-ci ne soit pas piégée entre votre peau et le tissu. Il est recommandé de porter des matières synthétiques telles que le polypropylène et le polyester au niveau des couches de vêtements inférieures.

Commencez par enfiler une couche de vêtements absorbants, par exemple des sous-vêtements chauds tels qu’un maillot à manches longues et des collants de sport. Cette couche de vêtements ne doit être ni trop serrée ni trop ample. Les vêtements trop serrés empêchent votre corps de respirer : ainsi, l’humidité corporelle a beaucoup de mal à sécher… Toutefois, les couches de vêtements trop amples ne fournissent pas d’isolation thermique, ce qui peut conduire à la perte de la chaleur corporelle.

wear 3 to 5 layers of clothing

À présent, ajoutez une autre couche de collants de sport isolants et un autre maillot par-dessus votre première couche de vêtements. Les vêtements en polaire et en polypropylène sont idéaux.

Il est recommandé de porter entre trois et cinq couches de vêtements en tout. Si des variations de température sont à prévoir, envisagez de prendre avec vous des couches de vêtements supplémentaires afin de ne pas être pris(e) au dépourvu… Il n’y a rien de pire qu’attraper froid en plein milieu du trajet.

Combinaison de motoneige

Tandis que vous continuez à superposer les couches de vêtements, il est généralement recommandé de porter une combinaison de motoneige par-dessus toutes les autres couches. Il peut s’agir soit d’une combinaison intégrale (une seule pièce), soit d’un pantalon et d’un blouson assortis. Elle se porte au-dessus de toutes vos autres couches, y compris votre manteau, pour vous protéger des éléments. Choisissez une combinaison en acrylique ou en Gore-Tex. Ces matières sont imperméables et fournissent une bonne isolation thermique : elles vous permettent de conserver une température corporelle parfaite.

Certaines combinaisons sont seulement imperméables, ce qui peut s’avérer insuffisant pour vous protéger de l’humidité. D’autres combinaisons protègent du vent en plus d’être imperméables, ce qui permet de réduire le refroidissement éolien.

Les gants

Les gants sont indispensables lorsque vous parcourez les sentiers. Vous devez vous réchauffer les mains afin de pouvoir manipuler aisément le guidon. Si vous ne sentez plus vos mains, vous serez susceptible d’avoir du mal à réagir à une urgence.

Vos mains seront très certainement les premières à subir les effets néfastes du froid. Trouvez des gants en matière synthétique afin de garder vos mains à la bonne température. Ils doivent avoir une bonne adhérence afin que vous puissiez bien prendre en main le guidon de votre véhicule. Les conditions peuvent très vite devenir glissantes sur les sentiers. Vos gants doivent avoir une bonne adhérence afin que vous n’ayez pas peur que le guidon vous glisse des mains.

gloves should be waterproof or snow proof

Ils doivent être à la fois imperméables et coupe-vent pour une protection maximale. Choisissez des gants spécialement conçus pour faire de la motoneige afin de vous assurer qu’ils sont bel et bien adaptés à la situation. Les gants doivent également épouser vos mains sans être ni trop serrés ni trop amples.

Cagoule

Vous devez couvrir le plus de peau possible lorsque vous faites de la motoneige. La moindre partie du corps exposée aux éléments gèlera à coup sûr. C’est pour cela qu’il est important de porter une cagoule sur les sentiers. Celle-ci enveloppe entièrement votre tête tout en ménageant une ouverture suffisante tout autour des yeux pour vous permettre de voir. Trouvez une cagoule en polyester ou en polaire pour une protection maximale contre le froid.

Lunettes de protection

Les lunettes de protection se positionnent par-dessus l’ouverture de la cagoule. Elles isoleront votre visage tout en protégeant vos yeux des débris projetés dans les airs.

Vous n’avez pas besoin de lunettes de protection si vous portez un casque intégral. Toutefois, si votre casque ne couvre que votre front, vous devrez porter des lunettes de protection.

lenses that block out sun - winter gear

Tenez compte de la luminosité ambiante lorsque vous choisissez vos lunettes de protection. Si le soleil est éclatant, choisissez des verres plus sombres qui bloqueront les rayons du soleil. Optez pour des verres ambrés ou bleutés si le temps est couvert.

Chaussettes

Il est probable que vous deviez porter plusieurs paires de chaussettes, en fonction de la température. Emportez quelques paires de chaussettes en plus par précaution. Elles doivent être en laine, en soie, en polaire ou en matière synthétique pour protéger vos pieds du froid. Les chaussettes qui absorbent la transpiration peuvent également évacuer la transpiration pour garder les pieds secs.

Les chaussures

Porter des bottes adaptées vous sauvera également la mise sur les sentiers. Portez des bottes isolantes composées de caoutchouc et de matières imperméables afin que vos pieds ne soient pas mouillés. Certains modèles possèdent des trous d’aération afin de réduire la transpiration. Il n’y a rien de tel pour gâcher votre voyage qu’avoir les pieds froids ou mouillés.

Casque de motoneige

Il est toujours recommandé de porter un casque lorsque vous faites de la motoneige. Cet accessoire protègera votre tête si vous avez un accident sur les sentiers. Veillez à choisir un casque spécialement conçu pour faire de la motoneige. Beaucoup de gens portent également une visière pour ne pas être éblouis par le soleil. Choisissez un casque intégral pour une protection maximale. Celui-ci isolera également votre tête intégralement.

a helmet visor that blocks glare

Le casque doit bien épouser votre tête et ne pas bouger. Attachez le casque à votre tête à l’aide de la jugulaire. Tournez votre tête pour voir si le casque bouge.

Les casques de motoneige sont munis de trous d’aération pour que l’air circule librement, tout en étant suffisamment chauds pour maintenir votre température corporelle au bon niveau. Il est important de rappeler que nous perdons la plupart de notre chaleur par notre front, alors bien couvrir votre tête est essentiel.

Le casque doit également avoir été homologué par le ministère des Transports, afin de garantir qu’il est sûr et fiable.

Enceintes Bluetooth du casque de motoneige

Enfin, dernier détail, et non des moindres, n’oubliez pas d’équiper votre casque de motoneige d’enceintes qui vous permettront de communiquer en temps réel. Les enceintes se posent à l’intérieur de votre casque : ainsi, vous pourrez chercher votre chemin ou passer un appel sans avoir à lâcher le guidon. Elles ne réduiront pas votre visibilité et ne vous distrairont pas. Le dispositif utilise la reconnaissance vocale pour se connecter à votre téléphone ou à la radio : ainsi, vous êtes toujours connecté(e) à vos proches.

Utiliser un dispositif de communication mains libres est encore plus important lorsque vous conduisez une motoneige. Vous ne devez pas avoir à regarder vers le bas pour passer un appel. Si vous avez un accident ou que vous percutez une plaque de neige dure, il se peut que vous soyez incapable de prendre manuellement votre téléphone. Grâce au système de communication intégré, il vous suffit de parler pour passer un appel d’urgence.

Acheter le dispositif de communication spécial motoneige de Cardo

Que faire en cas d’urgence ?

Votre groupe et vous devez toujours savoir quoi faire en cas d’urgence. Si vous vous retrouvez bloqué(e) ou que vous vous perdez, vous devez être en mesure de contacter les autorités ou un garde forestier local pour demander de l’aide.

Utilisez un dispositif de communication spécial motoneige qui s’adapte à l’intérieur de votre casque afin de rester en contact avec le monde extérieur. Vous pouvez indiquer vos coordonnées géographiques aux autorités locales afin de vous assurer qu’ils savent où vous vous trouvez. Vous pouvez également appeler vos proches ou appeler les secours par radio en cas d’urgence. Chaque minute qui passe est critique lorsque la température corporelle de quelqu’un chute. Il faut mettre la personne en danger à l’abri le plus vite possible afin d’éviter que son état ne s’aggrave sérieusement.

a person falling off of a snowmobile

Les accidents sont monnaie courante sur les sentiers. Une avalanche soudaine ou une fine plaque de verglas peuvent vous projeter, vos compagnons et vous, dans la neige ou l’eau glacée. Ceci peut vous blesser gravement et mettre votre vie en danger. Évitez autant que possible les environnements dangereux qui sont susceptibles de vous entraîner dans des situations désespérées.

Conduire une motoneige s’accompagne de lourdes responsabilités. Préparer votre voyage en motoneige demande du temps et de l’organisation. On n’est jamais trop prudent lorsqu’on se lance sur les sentiers, notamment lorsque le trajet prévu est long. Utilisez un dispositif de communication pour casque de motoneige afin de rester en contact avec votre groupe en temps réel.

Utilisez ces informations pour profiter au mieux de vos activités en plein air cet hiver. Vous pourrez ainsi explorer votre environnement sans avoir à vous soucier de votre santé ou de votre sécurité. Amusez-vous bien et ne vous refroidissez pas !

Crédits photographiques
levi_lavallee/Instagram.com
Body Stock/Shutterstock.com
BBfotoz/Shutterstock.com
Sea_Inside_Soul/Shutterstock.com
Denis Moskvinov/Shutterstock.com
eye-for-photos/Shutterstock.com
urbaneye011/Shutterstock.com