Shopping Cart
Dealer Map
 
AJOUTÉ À VOTRE PANIER
rock climber on the cliff

Escalade en tête : un guide complet

Source: lzf/Shutterstock.com

Si vous souhaitez explorer des falaises inaccessibles à pied et développer au maximum vos compétences de grimpeur, essayez-vous à l’escalade en tête. L’escalade en tête demande davantage de coordination, de planification et d’endurance que l’escalade en moulinette pour atteindre le sommet de la montagne. Ce type d’escalade nécessite un peu d’apprentissage, car vous devez procéder vous-même à l’ancrage au lieu d’utiliser des dégaines déjà fixées à la paroi.

La bonne nouvelle, c’est que vous bénéficierez d’une séance d’entraînement épique, les grimpeurs brûlant entre 400 et 600 calories par heure en moyenne. Consultez ce guide pour apprendre à grimper en tête comme un pro, et faire passer vos expéditions à la vitesse supérieure.

Apprenez les bases

Commencez par apprendre les bases de l’escalade en tête. Contrairement à l’escalade en moulinette, où vous êtes assuré par une corde passant dans un relais situé au sommet de la falaise, vous êtes responsable de la fixation de la corde à la paroi rocheuse, à l’aide de divers points d’ancrage. Vous devez donc progresser lentement vers le sommet de la montagne et réinstaller une nouvelle dégaine à quelques mètres d’intervalle. 

Lorsque vous voulez avancer le long de la voie, vous grimpez au-delà du point d’ancrage, puis vous rattachez le mousqueton à un point plus élevé sur la falaise. Si vous ne parvenez pas à fixer le prochain point d’ancrage et que vous perdez l’équilibre, votre chute sera deux fois plus longue que la distance qui vous sépare du prochain point d’ancrage le plus proche. Si vous montez à 1,5 mètre au-dessus du dernier point d’ancrage, attendez-vous à tomber de 3 mètres avant qu’il ne vous arrête ; plus le mou de la corde.

Utilisez le Packtalk Outdoor pour communiquer en gardant les mains libres pendant que vous grimpez

Entraînez-vous à clipper et à déclipper

Il n’y aura pas de corde pour vous rattraper, à moins que vous n’en installiez une. Vous devrez vous familiariser avec l’insertion des dégaines amovibles dans la roche. Passez du temps à étudier les différents types d’ancrage et leurs modes de fixation. 

La fissure doit être suffisamment large et stable pour supporter le point d’ancrage. Elle doit être assez solide pour supporter votre poids, mais pas trop profonde, sinon les autres grimpeurs pourraient avoir du mal à l’enlever. 

Vous devez également être rapide avec un mousqueton, afin de pouvoir vous clipper et vous déclipper rapidement. Une main doit rester sur la falaise tandis que l’autre s’accroche à l’ancrage. Le point d’ancrage doit se trouver en dessous de votre tête, mais au-dessus de votre taille, afin de pouvoir l’atteindre facilement.

Plus ces étapes sont franchies rapidement, plus vous conservez votre énergie. 

athletes rock climbing

Source: wavebreakmedia/Shutterstock.com

Prenez un cours d’escalade en tête

La meilleure façon de s’initier à l’escalade en tête est d’apprendre avec quelqu’un qui l’a déjà pratiquée, qu’il s’agisse d’un ami ou d’un moniteur d’escalade professionnel. Ils seront là pour répondre à vos questions et vous aider à éviter les erreurs courantes qui pourraient gâcher votre ascension.

Préparez votre équipement 

Vous devrez louer ou acheter tout le matériel d’escalade indispensable, notamment des cordes, mousquetons, points d’ancrage et dégaines capables de supporter votre poids. Ces équipements doivent être en bon état. Attention aux cordes qui s’effilochent, aux mousquetons déformés et aux pièces de métal rouillées qui risquent de perdre leur adhérence.

Matériel d’escalade : la liste complète

Restez calme

L’escalade en tête n’est pas pour les âmes sensibles. Vous devrez surmonter votre peur du vide et apprendre à rester calme lorsque vous n’êtes pas sûr de la voie à suivre. La peur peut facilement vous gagner si vous commencez à imaginer les pires scénarios. C’est pourquoi il est conseillé de s’entourer de grimpeurs plus expérimentés, qui pourront vous aider à descendre d’une corniche en cas d’urgence.

Utilisez le Packtalk Outdoor pour communiquer avec vos compagnons tout en gardant les mains libres. Il se connecte automatiquement dès que vous êtes à portée et n’interfère pas avec votre capacité à escalader la roche. En cas de problème, il vous suffit de parler dans l’oreillette pour vous adresser au grimpeur le plus proche de vous.

Commencez par un parcours modeste, puis progressez lentement vers des falaises de plus en plus hautes, jusqu’à ce que votre peur s’estompe. 

Entraînez-vous 

Répéter les mêmes étapes à plusieurs reprises vous aidera à prendre confiance en vous sur la paroi. Vous pouvez aussi vous accorder une plus grande marge d’erreur en utilisant une corde passée au sommet de la voie, de sorte à ne pas avoir à vous inquiéter d’une chute drastique. C’est ce que l’on appelle souvent une moulinette. Une fois que vous aurez pris le coup de main, vous pourrez abandonner la corde en tête et commencer à explorer des itinéraires qui ne sont pas équipés d’ancrages intégrés.

Active climber woman in protective helmet

Source: Soloviova Liudmyla/Shutterstock.com

Avec un peu de préparation et de pratique, vous serez en bonne voie pour devenir un grimpeur en tête expérimenté. Allez-y lentement et prenez votre temps pour vous ancrer à la montagne, afin de pouvoir vous relever et reprendre l’ascension si vous tombez.